Discover Weekly 
Interview With Jade Boutilier, Captve  

As part of my initiative to showcase the diversity of local brands, I invite you to discover the unusual jewelry by CAPTVE which rides that fine line between strange and beautiful.  

           —By Andrew McNally

CAPTVE by Jade Boutilier, Founder & Designer.

 

What is the story behind the brand and how would you describe it? I would describe it as an extension of who I am as a person and an artist. Everything about the brand is quite personal.

The name CAPTVE comes from a series of marble sculptures I adore, carved by Michelangelo around the 1520’s. He imagined them to look as though through his sculpting, he was releasing them from their captive state.

Though the name was originally chosen for its correlation to my process, I now feel I’m revealing more of myself with every collection I design.

What is your creative process? Normally I seek out concepts or styles in art, literature, film, or previous fashion shoots I want to further explore. I’ll often visit the BAnQ here in Montreal to help delve further into my research. From there, each piece is carved from a solid block of wax and is then meticulously hand carved into various forms before being cast in precious metals. All production and materials are sourced locally here in Montreal and finished by hand in my Mile-Ex studio.

What has inspired your latest collection? Without giving out too much away, my soon-to-be launched collection will be of a “surreal nature”. COVID really shook the world, and I found myself wanting to escape it and have a bit of fun through creating and carving this collection.

What are your influences? I love the anomalies found in art, nature, fashion, and anywhere really. I mainly just like to ride that fine line between strange and beautiful. My last collection for exemple was based on Carnivorous plants.

What is your signature piece? Hard to say, it is a little bit like having to pick a favorite child, but either the Manus or the Ruin collection. They have become my two best known collections however the Ruin texture is one I will always come back to in my work.

Who is the CAPTVE client? Someone that likes unusual jewelry and desires designs and materials that are timeless and last forever. Someone who loves to experiment with jewelry and wants to hold meaning in what they wear. I would love my jewelry to outlive my clients and be handed down over generations.

What is your fondest fashion memory? I would say selling my first Manus Cluster bracelet. It was something I made as a sculpture, (still wearable) yet I never thought it would actually sell. I’ve sold two to date! On another note : Billie Eilish has worn one of my skull rings in an editorial! It was one among many of the multiple rings she always wears, but I was still beyond stoked to see the shots of her wearing it!

How are you coping with COVID? I’m lucky and grateful to say I’m okay and that since I’m able to work from pretty much anywhere, I didn’t stop creating and carving during the confinement.

Carving is also very meditative for me and I’ve tried to focus on experimenting and pushing my skill as much as possible. I’ve also focused my attention to online sales. COVID seems to have helped stress the importance of buying local and people seem to be getting more comfortable buying items online which is great.

On a different note… which book is on your nightstand at the moment? Like six Murakami novels, aha! I can’t get enough! But I recently bought “On Earth We’re Briefly Gorgeous” by Ocean Vuong and can’t wait to read it.

Which song are you listening to over and over? Any Aldous Harding song.

Which television series are you binge-watching? Currently, I’m watching “P-Valley” and “On Becoming a God in Central Florida”.

What is your favorite recipe of the moment? It will forever be my father’s oatmeal chocolate chip cookie recipe.

Which movie inspires you? Any well done period piece. Latest one would be “Portrait de la jeune fille en feu” directed by Céline Sciamma.

 


 

Entrevue avec Jade Boutilier, Captve  

Dans le cadre de mon initiative ayant pour but de faire découvrir la diversité de marques locales, je vous présente aujourd’hui les bijoux originaux de CAPTVE qui chevauchent cette fine ligne entre l’étrange et le beau.  

           —Par Andrew McNally

CAPTVE par Jade Boutilier, Founder & Designer.

 

Comment est née votre marque et comment la décririez-vous ? Je la décrirais comme une extension de ce que je suis en tant que personne et en tant qu’artiste. Tout ce qui concerne la marque est très personnel.

Le nom CAPTVE vient d’une série de sculptures en marbre que j’adore, sculptées par Michel-Ange vers les années 1520. Il les a imaginées comme si, par sa sculpture, il les libérait de leur état de captivité.

Bien que le nom ait été choisi à l’origine pour sa corrélation avec mon processus, j’ai maintenant l’impression de me révéler davantage à chaque collection que je conçois.

Parlez-moi de votre processus créatif ? Normalement, je recherche des concepts ou des styles dans l’art, la littérature, le cinéma ou des photos de mode antérieures que je veux explorer plus en profondeur. Je me rends souvent au BAnQ, ici à Montréal, pour poursuivre mes recherches. De là, chaque pièce est sculptée à partir d’un bloc de cire solide et est ensuite méticuleusement sculptée à la main sous diverses formes avant d’être coulée en métaux précieux. Toute la production et les matériaux sont achetés sur place, ici à Montréal, et finis à la main dans mon atelier du Mile-Ex.

Qu’est-ce qui a inspiré votre nouvelle collection ? Sans trop en dévoiler, ma prochaine collection sera de “nature surréaliste”. COVID a vraiment secoué le monde et je me suis retrouvée à vouloir y échapper et à m’amuser un peu en créant et en sculptant cette collection.

Quelles sont vos influences du moment ? J’aime beaucoup les anomalies que l’on retrouve dans l’art, la nature, la mode et partout ailleurs. J’aime surtout franchir la fine ligne entre l’étrange et le beau. Ma dernière collection, par exemple, était basée sur les plantes carnivores.

Quelle est la pièce signature de votre marque ? Difficile à dire, c’est un peu comme devoir choisir un enfant préféré, soit la collection Manus, soit la collection Ruin. Elles sont devenues mes deux collections les plus connues, mais je reviendrai toujours à la texture Ruin dans mon travail.

Qui est la femme CAPTVE ? Quelqu’un qui aime les bijoux originaux et qui désire des designs et des matériaux qui sont intemporels et qui durent pour toujours. Quelqu’un qui aime expérimenter avec des bijoux et qui veut donner un sens à ce qu’elle porte. J’aimerais que mes bijoux survivent à mes clientes et soient transmis de génération en génération.

Quel est votre plus beau souvenir relié à la mode ? Je dirais le vente de mon premier bracelet Manus Cluster. C’était quelque chose que j’ai fait comme une sculpture (que l’on peut porter), mais je n’ai jamais pensé qu’il se vendrait réellement. J’en ai vendu deux à ce jour ! Par ailleurs, Billie Eilish a porté une de mes bagues crâniennes dans un éditorial ! C’était l’une des nombreuses bagues qu’elle porte toujours, mais j’étais encore plus heureuse de voir les photos d’elle avec mes créations aux doigts !

Comment relevez-vous les défis de la COVID ? J’ai la chance et la gratitude de pouvoir dire que je vais bien et que comme je peux travailler à peu près partout, je n’ai pas cessé de créer et de sculpter depuis le confinement.

La sculpture est également très méditative pour moi et j’ai essayé de me concentrer sur l’expérimentation et de pousser mes techniques autant que possible. J’ai également porté mon attention sur les ventes en ligne. La COVID semble avoir contribué à souligner l’importance de l’achat local et les gens semblent se sentir plus à l’aise pour acheter des articles en ligne, ce qui est formidable.

Sur une note différente… quel est le livre sur votre table de chevet ? Comme six romans de Murakami, aha ! Je n’en ai jamais assez ! Mais j’ai récemment acheté “On Earth We’re Briefly Gorgeous” d’Ocean Vuong et je suis impatiente de le lire.

La chanson que vous écoutez en boucle ? N’importe quelle chanson d’Aldous Harding.

Une télésérie que nous devrions visionner en rafale ? En ce moment, je regarde “P-Valley” et “On Becoming a God in Central Florida”.

Votre recette du moment ? Ce sera à jamais la recette de mon père pour les biscuits aux flocons d’avoine et aux pépites de chocolat.

Et un film qui vous inspire ? Toute pièce d’époque bien faite. La dernière en date serait “Portrait de la jeune fille en feu” réalisée par Céline Sciamma.

 

CAPTVEJEWELLERY.COM

FOR MORE CONTENT ON CANADIAN TALENTS,
FOLLOW ANDREW ON INSTAGRAM & FACEBOOK!

Want to discover more Canadian brands? Click here.  

Written on: January 28, 2021