Discover Weekly 
Interview With Samuel Leroux, Solios
As part of my initiative to showcase the diversity of local brands, I invite you to discover Solios, a brand with elegant watch designs, made with renewable energy and sustainable materials.  

           —By Andrew McNally

Samuel Leroux & Alexandre Desabrais, Founders of Solios. 

How did your brand come about and how would you describe it? Alexandre and I knew we wanted to start a business together. We met during an academic competition in entrepreneurship so it was just the next logical step! At the time, we did not know in which field, but after listening to the documentary “Before the Flood” by Leornardo Di Caprio, everything was much clearer. After listening, we found out what our raison d’être was, our ultimate goal: to set up a company that could improve tomorrow’s world in a tangible way.

It took a lot of time and travel to make Solios the company it is today. From our stay in Nicaragua to meet our entrepreneur friend to inspire us, to our illumination of creating a solar watch in the middle of Greece, we were finally able to determine how we would shape the world in our image.

It was two years later that Solios really came into being. In the heart of the Rialto Theatre in Montreal, more than 600 people attended our official launch event. That night, we unveiled to the public our first prototype solar watch – the most elegant one on the market so far. The response from the audience stuns all the stress we’ve had so far: in 30 minutes, we’ve managed to reach our $25,000 socio-funding target.

That night, we left with $70,000 in pre-orders. Our dream officially became a reality. Our bosses were in the room at the launch. They both came to congratulate us … and told us, that’s it? That’s it.

What is your creative process? Our goal was very clear when launching Solios; creating the most elegant solar watch. We wanted to demonstrate that style and eco-responsibility could coexist without having to sacrifice at any level, including price. However, this mandate was more difficult than expected and took us several years. We first designed an elegant and minimalist watch and then carried out the development to include solartechnology, without damaging the aesthetics of the watch. Today we are very proud of the result!

What has inspired your new collection? In terms of design, certainly the minimalist design of Scandinavia. In terms of technology, we absolutely wanted to eliminate the need for battery replacement in a watch. A battery lasts on average 2 years and no one takes the time to change the battery. A battery that dies therefore corresponds to the first reason that pushes the overconsumption of watch. What inspired us at this level is the rise of renewable energies, in our case, solar. Elon Musk is one of the pioneers, mainly following the purchase of Solar City and at that time I was reading his biography. So we’re working with a Japanese player for our movement and our solar technology.

What are your influences? In terms of brands, we observe a lot Allbirds, KOTN, Patagonia and Tesla.

What is your signature piece? Our 3 best sellers are the Gamma with the Rose-Gold bracelet, the Nova with the silver bracelet and the Nebula with the black metal bracelet. The first two are the best sellers amongst women and the last for men. Apart from that, the model we’re most proud of is certainly our new model, the collaborative Make-A-Wish model. First of all because we had received a lot of requests for a blue dial, but especially because I consider it our most beautiful watch and it comes with our greatest impact.

Also, on all our models, we restore 1 acre of rainforest thanks to our partnership with Rainforest Trust. With the Make-A-Wish, an extra 50$ donation is offered

Who are the woman and man who best represents your brand? That would be Emma Watson and Leornardo DiCaprio, largely because of the documentary that shaped Alex and I so much.

What is your fondest fashion memory? My first Timex watch. I remember when I was young when I used to turn on the indigo light in my bed, before I even had computers and cellphones at home! On another note more related to Solios, our first visit to Japan and Hong Kong where we acted for the first time as a buyer for our own company when we knew absolutely nothing about the field was an adventure that I will remember very well all my life!

How are you coping with COVID? It’s a huge challenge that made us completely change our game plan. We canceled our trips to Toronto, Vancouver, France and Switzerland, when we had planned to participate in events and pop-up shops to make ourselves known. So this forced us to roll up our sleeves in order to accelerate the move towards digital. Fortunately for us, the efforts paid off. We have managed to double sales compared to last year, in addition to growing the team. Our international sales are constantly growing and now represent half of our sales. The whole thing is not done as we have production and delivery challenges, but at least the boat seems to be going in the right direction.

On a different note… Which book is on your nightstand at the moment? “The Unbearable Lightness of Being” by Milan Kundera.

Which song are you listening to over and over? “Double Trouble” by Eric Clapton.

Which television series are you binge watching? “Peaky Blinders” and “Planet Earth 2”.

What is your favorite recipe of the moment? Homemade ravioli with cheese and marinara sauce.

Which movie inspires you? “Interstellar” by Christopher Nolan is simply my favorite movie.

 

SOLIOSWATCHES.COM

FOR MORE CONTENT ON CANADIAN TALENTS,
FOLLOW ANDREW ON INSTAGRAM & FACEBOOK!

Want to discover more Canadian brands? Click here.  

 


 

Discover Weekly 
Entrevue avec Samuel Leroux, Solios
Dans le cadre de mon initiative ayant pour but de faire découvrir la diversité de marques locales, je vous présente aujourd’hui Solios, une marque créant d’élégantes montres, fabriquées avec de l’énergie renouvelable et des matériaux durables.  

           —Par Andrew McNally

Samuel Leroux & Alexandre Desabrais, Fondateurs de Solios. 

Comment est née votre marque et comment la décririez-vous? Alexandre et moi-même savions que nous voulions monter une entreprise ensemble. Nous nous sommes rencontrés lors d’une compétition académique en entrepreneuriat, donc c’était simplement la suite logique! À l’époque, nous ne savions pas dans quel domaine, mais suite à l’écoute de documentaire « Before the Flood » de Leornardo Di Caprio, tout était beaucoup plus clair. Suite à l’écoute, nous avons trouvé quelle était notre raison d’être, notre but ultime: monter une entreprise pouvant améliorer le monde de demain de façon tangible.

 Il aura fallu beaucoup de temps et du voyagement pour faire de Solios l’entreprise qu’elle est aujourd’hui. De notre séjour au Nicaragua pour rencontrer notre ami entrepreneur afin de nous inspirer, en passant par notre illumination de créer une montre solaire au beau milieu de la Grèce, nous avons enfin pu déterminer comment nous allions façonner le monde à notre image.

 C’est deux ans plus tard que Solios a réellement vu le jour. Au coeur du théâtre Rialto à Montréal, plus de 600 personnes sont venus assister à notre événement de lancement officiel. C’est ce soir-là que nous avons dévoilé au public notre premier prototype de montre solaire – la plus élégante jusqu’à présent sur le marché. La réponse du public assomme tout le stress que nous avions jusque-là : en 30 minutes, nous avons réussi à atteindre notre objectif de socio financement de 25 000$.

 Ce soir-là, nous sommes partis avec 70 000$ en précommandes. Notre rêve devenait officiellement une réalité. Nos patrons étaient dans la salle lors du lancement. Ils sont tous deux venus nous féliciter… et nous ont dit ; ça-y-est ? Ça y était.

Parlez-moi de votre processus créatif? Notre objectif était très clair au moment de lancer Solios ; créer la montre solaire la plus élégante. Nous voulions démontrer que le style et l’écoresponsabilité pouvaient coexister sans devoir faire de sacrifice à aucun niveau, incluant le prix. Ce mandat était toutefois plus difficile que prévu et nous a pris plusieurs années. Nous avons d’abord créé une montre élégante et minimaliste et avons par la suite effectué le développement pour y inclure la technologie solaire, sans détériorer l’esthétisme de la montre. Aujourd’hui nous sommes très fiers du résultat!

Qu’est-ce qui a inspiré votre nouvelle collection? Au niveau du design, assurément le design minimaliste de la Scandinavie. Au niveau de la technologie, nous voulions absolument éliminer le besoin de remplacement de pile dans une montre. Une pile dure en moyenne 2 ans et personne ne prend le temps de faire changer la pile. Une pile qui meurt correspond donc à la première raison qui pousse à la surconsommation de montre. Ce qui nous a inspiré à ce niveau est l’essor des énergies renouvelables, dans notre cas, le solaire. Elon Musk est d’ailleurs l’un des pionniers, principalement suite à l’achat de Solar City et à cette époque je lisais justement sa biographie. On travaille donc avec un joueur japonais pour notre mouvement et notre technologie solaire. 

Quelles sont vos influences du moment? Au niveau des marques on observe beaucoup Allbirds, KOTN, Patagonia et Tesla.

Quelle est la pièce signature de votre marque? Nos 3 meilleurs vendeurs sont la Gamma avec le bracelet Rose-Gold, la Nova avec le bracelet argent et la Nebula avec le bracelet noir en métal. Les deux premières sont les meilleurs vendeurs chez les femmes et le dernier pour les hommes. En dehors de cela, le modèle dont nous sommes le plus fiers est assurément notre nouveau modèle, celui en collaboration Make-A-Wish. D’abord car nous avions reçu beaucoup de demandes pour sortir un cadran bleu, mais surtout car je considère que c’est notre plus belle montre et elle vient avec notre plus grand impact.

Pour votre information, sur tous nos modèles, nous restaurons 1 acre de forêt tropicale grâce à notre partenariat avec Rainforest Trust. Avec la Make-A-Wish, on offre en extra un don de 50$ à la fondation.

Qui sont  la femme et l’homme qui représentent le mieux votre marque? Ce serait Emma Watson et Leornardo DiCaprio, en grande partie grâce au documentaire qui nous a énormément façonné Alex et moi.

Quelle est votre plus beau souvenir relié à la mode? Ma première montre Timex. Je me souviens tout jeune lorsque je faisais allumer la lumière indigo dans mon lit, avant même d’avoir des ordinateurs et cellulaires à la maison ! Sur une note plutôt reliée à Solios, notre première visite au Japon et à Hong Kong où nous avons agi pour la première fois à titre d’acheteur pour notre propre entreprise alors que nous ne connaissions absolument rien du domaine fût une aventure dont je me souviendrai toute ma vie! 

Comment relevez-vous les défis de la COVID? C’est un énorme challenge qui nous a poussé à complètement modifier notre plan de match. Nous avons annulé nos voyages à Toronto, Vancouver, France et Suisse, alors que nous avions prévu participer à des événements et pop-up shop pour se faire connaître. Cela nous a donc forcé à nous retrousser les manches afin d’accélérer le mouvement vers le digital. Heureusement pour nous, les efforts ont payé. Nous avons réussi à doubler les ventes comparativement à l’année dernière, en plus de grandir l’équipe. Nos ventes à l’international sont constamment en croissance et représentent désormais la moitié de nos ventes. Le tout n’est pas joué alors que nous avons des défis de production et de livraison, mais au moins, le bateau semble aller dans le bon sens.

Sur une note différente… Quel livre est sur votre table de chevet? « L’insoutenable légèreté de l’être » de Milan Kundera

La chanson que vous écoutez en boucle? « Double Trouble » par Eric Clapton.

Une télésérie que nous devrions visionner en rafale? « Peaky Blinders » et « Planet Earth 2 ».  

Votre recette du moment? Des raviolis maison au fromage et sauce marinara.

Et un film qui vous inspire? « Interstellar » de Christopher Nolan. Tout simplement mon film préféré.

 

SOLIOSWATCHES.COM

POUR PLUS DE CONTENU SUR LES TALENTS CANADIENS,
SUIVEZ ANDREW SUR INSTAGRAM & FACEBOOK!

Vous voulez découvrir plus de marques canadiennes? Click ici.  

 

Written on: February 4, 2021