Discover Weekly 

ÉCOLE DE PENSÉE

As part of my initiative to showcase the diversity of local brands, I invite you to discover the world of École de pensée, founded by Marc-André Garand, Julien Gauthier and William Lessard, which is making a name for itself internationally.

           —By Andrew McNally

école de pensée

Marc-André Garand, William Lessard & Julien Gauthier.

École de pensée by Julien Gauthier, Co-creative Director.
(French version below)

What is the story behind your brand? It is our particular interest in functionality, singularity and richness of materials that led us to launch our own brand. In 2014, we decided to found our own ready-to-wear house, École de Pensée, to materialize and share our ideas.  

What is your creative process? Our collections are always built around various inspirations and themes. We design our garments by infusing them with these ideas and themes to achieve a balanced proposition for the season. The choice of materials and colours then consolidates the cohesion of the different elements of the collection. Although our inspirations differ each season, we build our collections so that they are always consistent with each other and form a certain continuity over time.   

What has inspired your latest collection? The Spring-Summer 2020 collection, currently sold at our retailers and on our online platform, is inspired by the work uniform and the relationship that exists between it and the person wearing it. Entitled “Free or almost free in our uniforms” («Libres ou presque dans nos uniformes»), the collection explores the personalization of the generic uniform; the singularity that stems from its personal appropriation in a work context. Following this idea, the collection is presented for both men and women. Some patterns have subsequently been reworked for the female silhouette. The collection marks the arrival of the first women’s capsule for École de pensée. The complete lookbook is available online www.ecoledepensee.com/pe20 

What is your signature piece? Certain styles have become over the seasons the signature pieces of the brand. Our deconstructed jackets, oversized coats and loose fitting pants with inverted pleats are among the pieces that our customers particularly appreciate.  

Who is the ÉCOLE DE PENSÉE woman and man? One of the fundamental elements of our brand philosophy is not to try to “disguise” our customers by implying a specific way to wear our pieces. Rather, we invite them to take ownership and interpret them in their own way. Our clientele is thus very diverse. That said, discretion, humility and singularity in dress as well as in personality are qualities that the majority of our clients share. 

What is your fondest fashion memory? In the beginning, receiving samples of our first garments was undoubtedly one of the most important moments in our journey in the fashion world. There was something particularly satisfying about the materialization of our ideas and creations.  

How are you coping with COVID? The situation has a huge impact on our commercial activities as our boutique is closed until further notice. We have therefore updated our online store by offering more parts and making it easier to navigate. Exceptionally, we are offering an additional 15% discount on all pieces presented online, including the new collection, as well as free shipping in Canada and the United States. From a global point of view, we keep in close contact with all our suppliers in Europe and our retailers in order to plan the future of our operations as the situation evolves. Although there is still a lot of uncertainty, we are pulling together to ensure that we all get through the crisis and position ourselves properly once the situation has stabilized. Although difficult, we believe that the current situation is an opportunity to step back from our daily operations and approach things differently. It’s a crisis that will undoubtedly change the face of the global fashion market, so we might as well take advantage of it to make some positive changes. 

On a different note… Which book is on your nightstand at the moment? We recommend “Éloge de l’ombre” by Junichirō Tanizaki. It is an interesting essay on Japanese aesthetics in which the author opposes the Western World’s perception of beauty.  

Which song are you listening to over and over? As Spring arrives, we tend to listen to “Calling Out of Context” by Arthur Russell. The album is a compilation of previously unreleased material and his most well known songs. 

  PROMO: We are offering 15% off sitewide (code SPRING15) and free worldwide shipping on all orders over 300 CAD. 

FOR MORE CONTENT ON CANADIAN TALENTS,
FOLLOW ANDREW ON INSTAGRAM & FACEBOOK!

Photo credits: École de Pensée Inc.
Model (Woman): Esther at Dulcedo

______________

VERSION FRANÇAISE

Dans le cadre de mon initiative ayant pour but de faire découvrir la diversité de marques locales, je vous présente aujourd’hui l’univers de la marque  @ecoledepensee, fondée par  Marc-André Garand, Julien Gauthier et William Lessard, qui fait un tabac à l’international. 

École de pensée par Julien Gauthier, co-directeur de la création. 

Comment est née votre marque et comment la décririez-vous C’est notre intérêt particulier pour le fonctionnalisme, la singularité et la richesse des matières qui nous a mené à imaginer nos propres pièces. En 2014, nous avons décidé de fonder notre propre maison de prêt-à-porter, École de Pensée, pour matérialiser et partager nos idées.  

Parlez-moi de votre processus créatif Nos collections se construisent toujours autour d’inspirations et de thématiques diverses. Nous dessinons nos ensembles de pièces en les infusant de ces idées et thématiques pour en arriver à des tableaux équilibrés. Le choix des matières et des coloris vient ensuite consolider la cohésion des différents éléments de la collection. Bien que nos inspirations diffèrent à chaque saison, nous construisons nos collections de sorte qu’elles soient toujours cohérentes entre elles et qu’elles forment une certaine continuité dans le temps.   

Qu’est-ce qui a inspiré votre nouvelle collection? La collection printemps-été 2020, actuellement vendue chez nos détaillants et sur notre plateforme en ligne, s’inspire de l’uniforme de travail et de la relation qui existe entre celui-ci et la personne qui l’arbore. Intitulée «Libres ou presque dans nos uniformes», la collection explore la personnalisation de l’uniforme générique ; la singularité qui découle de son appropriation personnelle dans un contexte de travail. Suivant cette idée, la collection est présentée autant pour les hommes que pour les femmes. Certains patrons ayant été subséquemment retravaillés pour la silhouette féminine. La collection marque l’arrivée la première capsule femme École de Pensée. Le lookbook complet est disponible en ligne : www.ecoledepensee.com/pe20. 

Quelle est la pièce signature de votre marque? Certains styles sont devenus avec les saisons des pièces phares de la marque. Nos blousons déconstruits, nos manteaux surdimensionnés et nos pantalons amples à plis inversés sont parmi les pièces que nos clients apprécient particulièrement.  

Qui est la femme ÉCOLE DE PENSÉE ? Et l’homme ÉCOLE DE PENSÉE? Un des éléments fondamentaux de notre philosophie de marque est de ne pas tenter de «déguiser» nos clients en leur prescrivant une façon précise de porter nos pièces. Nous les invitons plutôt à s’approprier nos morceaux et à les interpréter à leur manière. Notre clientèle est ainsi très diversifiée. Il en est de même pour la personnification de la femme et l’homme École de Pensée. Cela dit, la discrétion, l’humilité et la singularité dans l’habillement comme dans la personnalité sont des qualités que partagent la majorité de nos clients. 

Quelle est votre plus beau souvenir relié à la mode? À nos débuts, la réception des échantillons de nos premières pièces fut sans doute l’un des moments les plus marquants de notre parcours dans le milieu de la mode. Il y avait quelque chose de particulièrement satisfaisant dans la matérialisation de nos idées et de nos créations.  

Comment relevez-vous les défis de la COVID? La situation a un lourd impact sur nos activités commerciales comme nous devons maintenir notre boutique phare fermée jusqu’à nouvel ordre. Nous avons donc mis à jour notre boutique en ligne en proposant plus de pièces et en facilitant sa navigation. Exceptionnellement, nous proposons une réduction additionnelle de 15% sur toutes les pièces présentées en ligne, y compris la nouvelle collection, ainsi que la livraison gratuite au Canada et aux États-Unis. D’un point de vue global, nous gardons un contact étroit avec tous nos fournisseurs en Europe et nos détaillants afin de planifier le futur de nos opérations au fur et à mesure que la situation évolue. Bien qu’il y ait encore beaucoup d’incertitude, nous nous serrons les coudes afin de s’assurer de tous passer à travers la crise et de se positionner adéquatement une fois que la situation sera stable. Bien qu’elle soit difficile, nous croyons que la situation actuelle est une opportunité de prendre du recul face à nos opérations quotidiennes et de faire les choses autrement au besoin. C’est une crise qui changera sans doute le portrait du marché de la mode mondialement, autant en profiter pour y apporter certains changements positifs. 

Sur une note différente… quel est le livre sur votre table de chevet? Notre recommandation de lecture : le livre “Éloge de l’ombre” de Junichirō Tanizaki. C’est un essai intéressant et concis sur l’esthétique japonaise dans lequel l’auteur y oppose la perception occidentale du beau. Une version traduite en français est bien sur disponible. 

La chanson que vous écoutez en boucle? Un album que nous aimons bien écouter à l’arrivée du printemps est “Calling Out of Context” d’Arthur Russell. C’est un album de type compilation qui regroupe plusieurs enregistrements inédits de l’artiste américain et certains de ses titres plus connus. 

PROMO : Nous vous offrons 15% de réduction (code SPRING15) et la livraison gratuite dans le monde entier sur les commandes de plus de 300 CAD. 

Crédits photo: École de Pensée Inc.
Mannequin (femme): Esther de chez Dulcedo

Written on: May 11, 2020